L'année 2011 a vu comme prévu la fin de nos actions. Pas exactement de la façon dont nous le souhaitions, mais les dés sont dorénavant jetés et nous nous sommes définitivement retirés du projet Cent Fleurs à fin 2011.

Femmes du Ningxia s’était fixé comme objectif le développement de la capacité d’autonomie économique de femmes « isolées » du Ningxia et ce à partir de leur artisanat traditionnel en broderie.

De 2007 à 2011, plus de 20 femmes ont ainsi été formées en techniques de broderie et plusieurs en management, comptabilité et gestion, tout cela dans l’objectif probablement un peu utopique de faire fonctionner leur coopérative  « un membre, une voix » des Cent Fleurs,  sise à Yuwang.

Mais, l’impossibilité de mettre en place une structure démocratique et viable, à l’instar de l’échec de la loi sur les coopératives « un membre, une voix » de juillet 2007 dans les campagnes chinoises, démontre la difficulté de cette configuration dans un environnement socioculturel, encore aujourd’hui  dominé par le pouvoir des clans et peu enclin à l’exécution de la loi, d’une manière cartésienne…

Néanmoins, les Fleurs sont aujourd’hui capables de répondre à des commandes de qualité internationale. Une capacité reconnue par des sociétés/clients qui ont manifesté leur intérêt pour passer des commandes, sous réserve que la structure soit viable et estampillée durable.

Les compétences acquises par les Fleurs sont aussi la base de leur coopération avec Wen Fang et de son concept Art contre Pauvreté, initié à fin 2009. Un concept à ses débuts cohérent avec le nôtre, mais qui aujourd’hui prend une tournure plus pragmatique, plus individuelle, s’éloignant par là même de notre concept de base : "Si tu donnes un poisson à un homme, il mangera un jour, si tu lui apprends à pêcher, il mangera toujours." (Lao Tseu) et entraînant notre retrait total du projet des Cent Fleurs.

C’est sans doute une étape nécessaire et nous espérons sincèrement que nos Fleurs trouveront, grâce à Wen Fang et à son projet, place dans la société chinoise, autonomie et…  activité économique pérenne.






Femmes du Ningxia bénéficie du soutien financier du Service de coopération et d’action culturelle de l'ambassade de  France en Chine et de la Fondation Raja
pour la réalisation de ses programmes !